id Ancien testament: idées rapides sur l’Ancien Testament. Histoire de la religion catholique avant Jésus-Christ.
ANCIEN TESTAMENT:
La religion catholique avant le Christ
  • A. Les débuts.
  • B. Après Moïse.
Avant le Christ, l’histoire de la religion catholique coïncide avec celle du peuple juif et se trouve dans les livres de la Bible qui forment l’ancien testament.

A. LES DÉBUTS

1. Avant le monde? Dieu seul existait avant le monde. Dieu unique en trois Personnes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, vivait le bonheur éternel. Il n’y avait encore ni étoiles, ni planètes, ni animaux, ni anges. Rien d’autre. Et que faisaient les trois Personnes divines? Nous pouvons dire que leur activité éternelle était de se connaître et de s’aimer. Elles échangeaient des idées et de l’affection, elles se parlaient.

2. Comment le monde a-t-il commencé? Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La bible raconte le récit de la création en six périodes qu’elle appelle jours (c’est une manière d’expliquer qui ne s’oppose en rien au bing bang). Le septième jour, Dieu cessa de créer et, plus tard, le Seigneur destina ce jour à être sanctifié et dédié à Lui.

3. Qu’a-t-il créé en premier? Probablement Dieu créa en premier les anges, qui sont des êtres spirituels d’intelligence et de volonté très parfaites. Avec leur puissant entendement, ils connaissent la vérité avec aisance et précision. Avec leur volonté, ils prennent des décisions et les accomplissent sans faille.

4. La tentation des anges.- Dans sa bonté, Dieu ne s’est pas contenté des dons qu’il leur a accordés. Il voulut que les anges participassent de la divinité et eussent une place dans la famille divine. Et le Seigneur décida que ce grand trésor ne fut pas obligatoire mais qu’ils le gagnassent partiellement par leurs mérites en surmontant une tentation:

  • Beaucoup d’esprit demeurèrent fidèles à Dieu et furent récompensés avec le bonheur éternel de la gloire. Ce sont les anges.
  • Mais beaucoup d’autres rejetèrent Dieu. Ils méprisèrent l’amour divin et préférèrent leur propre orgueil, la fierté d’être indépendants du Seigneur, comme s’ils n’étaient pas des créatures. Par conséquents, ils sont restés séparés de Dieu et c’est ainsi qu’est apparu l’enfer. Ce sont les démons.
5. Et les hommes? Dieu a créé l’homme à son image et à sa ressemblance en lui infusant une âme immortelle. Le premier homme s’appelait Adam et Dieu le plaça dans un endroit agréable: le paradis terrestre. Ensuite, il créa la femme, Ève. En plus, le Seigneur leur accorda une participation à la vie divine -la grâce-. L’homme ne connaissait pas la souffrance, ni la maladie, il ne mourrait pas. Il jouissait d’une harmonie avec lui-même, avec le Créateur, entre l’homme et la femme, et avec la Création.

6. La tentation de l’homme.- Comme dans le cas des anges, le Seigneur a voulu que l’homme accepte librement l’amour divin et mérite le ciel. Le démon, envieux de son bonheur, les tenta et l’homme n’eut pas confiance en son Créateur, il voulut être comme Dieu, indépendant de Lui et il désobéit au Seigneur. Ainsi Adam et Ève perdirent, pour eux et pour leurs descendants, la sainteté initiale -la grâce- et d’autres dons. La nature humaine, sans être corrompue, est restée blessée dans ses forces, soumise à l’ignorance, à la souffrance et à la mort, et inclinée au péché. Ainsi, pour bien agir, il faut s’efforcer de surmonter l’inclination au mal. Cette situation dans laquelle tous nous naissons s’appelle péché originel.

7. Promesse d’un Sauveur.- Adam et Ève restèrent éloignés de Dieu et expulsés du paradis, cependant Dieu n’abandonna pas les hommes mais leur promit un Sauveur (le Messie), qui ouvrira de nouveau les portes du ciel. Par la suite, le Seigneur répéta cette promesse aux Patriarches et aux Prophètes.

8. Les Patriarches? Ce sont des personnages qui, à la tête de leur famille, ont été remarquables par leur fidélité à Dieu, en transmettant sa promesse et en accomplissant la volonté divine. Se sont distingués Abraham et son petit-fils Jacob, appelé plus tard Israël. Ses descendants seront le peuple de Jacob ou peuple d’Israël. Dieu promit à Abraham qu’il ferait de lui le père d’un grand peuple et que de sa descendance naîtrait le Messie.

9. Moïse.- Jacob et sa famille se déplacèrent en Egypte où ils se multiplièrent, en formant un grand peuple. Parmi leurs descendants, il y a Moïse qui, choisi par Dieu, sortit Israël d’Égypte et le conduisit à la terre de Canaan, promise par Dieu à Abraham. Le Seigneur a guidé son peuple à travers le désert par de nombreux miracles, comme la traversée de la mer Rouge et la manne. Il se présenta à Moïse sur le mont Sinaï et lui donna les dix commandements, établissant ainsi une alliance avec les Israélites. Ils seront son peuple et Il sera leur Dieu. Avec Moïse, les Israélites prennent conscience d’être un peuple.

B. APRÈS MOÏSE

1. Les Juges et les Rois.- Le peuple d’Israël n’a pas toujours été fidèle à Dieu. Il arrivait alors que ses ennemis le dominent, jusqu’à ce que, repentis, ils recourent de nouveau à Dieu qui leur venait en aide par le biais de bons dirigeants appelés juges, comme Samuel. Par la suite, ils furent gouvernés par des rois, d’abord Saül, ensuite David et Salomon. David fut le préféré du Seigneur.

2. Division et captivité.- Par la suite, le royaume se divisa en deux: Israël (dix tribus) et Judas (deux tribus). Il y eut des hauts et des bas dans la fidélité à Dieu, mais c’est plutôt le mauvais comportement et l’idolâtrie qui se sont répandus. C’est alors que le Seigneur permit qu’ils soient vaincus et déportés.

3. Les Prophètes.- Durant ces années, le Seigneur choisissait de temps en temps quelques prophètes et les envoyait pour qu’ils parlent en son nom au peuple et lui rappellent ses devoirs. Par exemple, Elie et Elisée qui firent beaucoup de miracles. Parmi les prophéties, on distingue celles qui font allusion au futur Messie, comme certaines prophéties d’Isaïe ainsi que les Psaumes de David.

4. Après l’exil.- Ils revinrent à Jérusalem, reconstruisirent le Temple et tâchèrent d’être plus fidèles à Dieu en attendant l’arrivée du Sauveur. Certains rois étrangers voulurent imposer l’idolâtrie et il y eut quelques épisodes de fidélité au Seigneur. Les frères Macchabée sont arrivés à défendre le peuple contre ces ingérences.

5. L’empire romain.- Ensuite, les romains arrivèrent et contrôlèrent la région tout en respectant les coutumes religieuses. Et arriva le moment de la naissance de Jésus-Christ à Bethlehem.

(La suite dans: vie de Jésus-Christ).

id

Publicité:
(Google choisit les annonces. Vous pouvez les visiter ou peut-être continuer dans ideesrapides.org)