id L'intelligence: quelques idées rapides sur l'intelligence. Qu'est-ce que l'intelligence? Quels obstacles y a-t-il pour trouver la vérité?
L'INTELLIGENCE
  • A. Intelligence.
  • B. Mentalité ouverte.
A. INTELLIGENCE

1. Qu'est-ce que l'intelligence? L'intelligence est la faculté qui découvre la vérité; que ce soit une vérité théorique, pratique, sentimentale, etc. La meilleure intelligence émet des jugements qui sont conformes à la réalité. Le but n'est pas de penser beaucoup ni de penser rapidement, ni d'élaborer des idées brillantes ou émouvantes ou bien structurées. Ces choses peuvent être utiles, mais le principal consiste en ce que les conclusions soient vraies. La personne intelligente est celle qui atteint la vérité, la réalité des choses, avec plus de perfection.

2. Quel est le but de l'intelligence? Le but de l'intelligence est de trouver la vérité. La connaissance de la vérité est la fin de la compréhension et ce à quoi doit aspirer celui qui l'exerce. À quoi sert une idée magnifique, agréable, brillante, fallacieuse..., si elle est fausse, erronée, fallacieuse? Où conduisent des raisonnements magnifiques mais erronés? Le plus important dans la pensée consiste en ce qu'elle atteigne, en ce qu'elle se rencontre avec la réalité. Il ne s'agit pas d'être intelligent dans le sens de posséder une grande vitesse de pensée ou une capacité d'analyser ou de rattacher des concepts. Le plus décisif c'est d'arriver à la vérité.

3. L'intelligence s'oppose-t-elle à la bonté? L'intelligence n'est pas en conflit avec la bonté. Le problème peut se poser dans le cas de l'intelligent orgueilleux qui méprise les autres. Mais il les maltraite non du fait d'être intelligent, mais à cause de son orgueil. Mépriser les autres est peu intelligent parce qu'on ne découvre pas la vraie dignité de la personne humaine. La personne intelligente découvre la réalité et dans ce cas, la vérité consiste en ce qu'il faut bien traiter les êtres humains.

4. Intelligence et divertissement s'opposent-ils? Non, non. Apparemment oui, car l'étude et la réflexion sont des moyens pour connaître la vérité, et elles semblent opposées au divertissement. Il est certain qu'une personne intelligente ne désire pas le type de divertissement effréné qui existe dans certains milieux, puisqu'elle se rend compte qu'en vérité cette manière de se reposer ne lui convient pas. Mais, en même temps, elle reconnaît la nécessité du repos pour continuer de bien travailler. Et comme elle est intelligente, elle trouve les manières intéressantes de bien le faire, sans les excès qui sont préjudiciables.

5. Est-il possible d'améliorer une intelligence? Quelques aptitudes innées sont importantes dans le domaine intellectuel. Mais il s'agit de connaître de façon certaine la vérité, et celui qui demande conseil peut bien faire cela, ou apprendre de ce qu'ont découvert les autres. De sorte qu'une personne peu douée peut trouver rapidement la vérité, si elle est humble et qu'elle réfléchit un peu, si elle demande conseil et étudie. Nous verrons dans les lignes suivantes l'humilité et l'étude comme moyens pour progresser intellectuellement.

6. L'humilité améliore-t-elle l'intelligence? L'humilité permet de trouver la vérité de plusieurs manières:

  • Humilité pour ne pas trop s'accrocher à ses propres idées. La pensée doit avoir l'humilité de s'adapter et se laisser guider par la réalité, si elle ne veut pas finir dans l'erreur ou dans la folie. Plus quelqu'un possède l'intelligence, plus grande doit être son humilité, pour éviter des idées brillantes mais fausses, et déclarer quelque chose de si difficile comme "je reconnais que je me suis trompé".
  • Humilité pour apprendre des autres, pour demander conseil. En particulier, il est intéressant de faire attention aux personnes ayant de bonnes habitudes.
  • Humilité aussi pour accepter les découvertes que d'autres personnes ont atteintes, bien qu'elles ne soient pas l'œuvre de soi-même.

7. L'étude améliore-t-elle l'intelligence? L'étude améliore l'intelligence de plusieurs manières:

  • Elle exerce l'esprit. Avec l'étude l'homme réfléchit à une réalité théorique ou pratique, tire des conclusions et mémorise les idées qui serviront plus tard de fondement à de nouvelles avancées vers la vérité.
  • On apprend à réfléchir.
  • On acquiert les connaissances - vérités - que l'humanité a atteintes au long de l'histoire.

8. Quels obstacles y a-t-il pour trouver la vérité? Les difficultés procèdent du fait de ne pas chercher la vérité, pour plusieurs raisons:

  • Le relativisme.- Le relativisme affirme qu'il n'y a pas de vérités mais tout est relatif. Une personne avec cette mentalité a d'énormes difficultés pour trouver la vérité parce qu'elle ne la cherche pas. Si tout est discutable et n'importe quelle opinion vaut la même chose que son contraire, alors disparaît l'effort pour arriver à l'opinion la plus proche de la vérité. Les relativistes perdent la capacité - intelligence - de chercher la vérité, et ils ne peuvent pas être de bons enquêteurs et spécialistes, à moins que leur relativisme soit incohérent - chose assez habituelle-.
  • La paresse, la commodité, l'égoïsme, l'orgueil, n'importe quel vice freine la recherche de la vérité quand la vérité le contrarie. Si on ne veut pas laisser un vice, il est difficile de faire attention aux raisons. Par exemple, il est difficile de reconnaître le ravage des 'fiestas', -fêtes- et de la sexualité désordonnée.
  • La mentalité fermée. - C'est le cas de celui qui se retranche dans ses positions et n'étudie pas d'autres options bien qu'elles semblent pertinentes. Un exemple serait les idéologies radicales.

B. MENTALITÉ OUVERTE

1. Qu'est-ce que la mentalité ouverte? Une mentalité ouverte est l'attitude intellectuelle de chercher la vérité sur des domaines différents de ceux habituels, sans être aveuglé par ses propres opinions. Il peut y avoir mentalité ouverte dans certains sujets et rigide dans d'autres.

2. Quels thèmes favorisent-ils la mentalité ouverte?

  • L'humilité. - l'orgueil fait que quelqu'un n'écoute seulement que lui-même. L'humilité ouvre la porte à d'autres sources de connaissance, elle aide à apprendre des autres.
  • Une culture vaste. - l'abondance de connaissances fait que l'esprit s'étend et il lui est facile d'ajouter des nouvelles idées. Cela arrive si les connaissances embrassent plusieurs branches du savoir. L'opposé arrive si l'on se concentre excessivement sur un seul thème.
  • La charité. - l'amour du prochain ouvre l'esprit à comprendre les attitudes et les actions.
  • L'effort pour la vérité et la sincérité. - Cette attitude mentale ouvre l'intelligence.
3. Quels sujets conduisent-ils à une mentalité fermée?
  • Les sentiments intensifiés ou blessés. - Les sentiments affectés par quelque chose ferment l'esprit à n'importe quel sujet qui peut rouvrir la blessure. Si la blessure s'étend à beaucoup de causes, l'étroitesse d'esprit augmente et il est difficile de raisonner. D'une manière similaire, les sentiments suralimentés empêchent de voir autre chose dans ce domaine. C'est le cas de certains supporters de football.
  • Les idéologies de mode.- Qui ont l'habitude d'être radicalisés parce que, étant à la mode, elles semblent plus vraies, bien qu'elles ne le soient pas réellement. Par exemple, les nationalistes, les féministes, les écologistes et les gays sont souvent fermés aux attitudes modérées.
  • " L'esprit critique et ce qui est obligatoire. - La mentalité critique a l'habitude de fermer l'esprit à d'autres modes valides de penser ou de se comporter. La même chose se produit avec les manies et le désir d'obliger. Quand une manière d'agir discutable est prise comme obligatoire, l'esprit se ferme à d'autres options parfaitement valables.
  • Les erreurs acceptées.- La vérité entre doucement dans l'homme, alors que l'acceptation d'erreurs exige un acte de volonté qui ferme l'esprit à la réalité.
4. L'ouverture mentale a-t-elle des limites? Les limites viennent de plusieurs domaines:
  • L'esprit doit être ouvert à la vérité. Ce serait une folie se diriger vers l'erreur. Cela réclame que l'ouverture d'esprit soit raisonnable.
  • La prudence. - Pour connaître la vérité sur les effets des drogues, il n'est pas nécessaire se droguer; il suffit de voir ceux qui se droguent. Pour connaître une maladie, il n'est pas nécessaire d'être malade mais de l'étudier chez les malades. Pour connaître une secte, il ne faut pas appartenir à celle-ci; il suffit de l'étudier. L'ouverture d'esprit n'équivaut pas à la folie de tout essayer.
  • La vérité n'a pas la même valeur que l'erreur. Les opinions ne sont pas également valables. Par exemple, si quelqu'un est professeur expert d'une matière, et ne prête pas attention aux opinions des élèves de primaire, ce n'est par étroitesse d'esprit mais parce que les élèves novices connaissent à peine la matière.
  • Ouverture de l'esprit ne signifie pas relativisme, ni manquer de principes. Un homme de principes fermes peut les conserver et en même temps chercher une plus grande assurance dans la vérité en accroissant le champ visuel.
  • Le temps est limité et l'on doit sélectionner les sujets que l'on désire connaître. Cette sélection ne signifie pas étroitesse d'esprit mais mise en œuvre de l'ordre dans les idéaux.
5. Comment exercer l'ouverture mentale? Plusieurs choses peuvent êtres utiles:
  • Les excursions et les voyages ouvrent l'esprit à d'autres paysages et cultures.
  • La lecture d'ouvrages adéquats. Avec la précaution de demander conseil pour que leur contenu conduise vers des vérités, et non dans une direction opposée.
  • L'assistance aux causeries, conférences, réunions, quand leur contenu en vaut la peine.
  • L'étude et la réflexion ouvrent un monde de connaissances sans qu'il soit nécessaire de sortir de chez soi.
  • Écouter les parents et les professeurs est une autre source précieuse d'information qu'il convient de ne pas négliger.
id

Publicité:
(Google choisit les annonces. Vous pouvez les visiter ou peut-être continuer dans ideesrapides.org)