id Le laïcisme: quelques idées rapides sur le laïcisme. Qu'est-ce que le laïcisme? Le laïcisme et la religion. Est-il bon de séparer l'Église et l'État? Faut-il imposer une religion?
laicismo
LE LAÏCISME
  • A. Qu'est-ce que le laïcisme?
  • B. Le laïcisme et la religion.
A. QU'EST-CE QUE LE LAÏCISME?

1. Qu'est-ce que le laïcisme? Le laïcisme est une théorie religieuse et politique qui tend à éliminer Dieu de la société, en établissant un système éthique contre Dieu. Dans son aspect religieux, c'est un athéisme pratique qui s'impose à la société par des mesures politiques.

2. Athées ou indifférents? Le laïcisme adopte une attitude d'indifférence théorique. Mais en pratique, il pousse à agir comme si Dieu n'existait pas. On peut aussi dire que le laïcisme est un athéisme social parce qu'il essaie d'organiser une société sans Dieu (athée signifie "sans Dieu").

3. Sur quoi le laïcisme est-il fondé? Pour poser ses fondations, le laïcisme se base sur deux idées valables mais mal comprises: la séparation entre l'Église et l'État ainsi que la liberté religieuse.

4. La liberté religieuse est-elle bonne? Oui; chacun doit avoir la liberté pour exercer la religion qu'il désire, à l'intérieur des limites du bien commun. On ne doit pas imposer une religion (ni un athéisme).

5. Est-il bon de séparer religion et politique? Cela dépend de la manière dont on l'interprète. Surtout, cela dépend de ce que l'on entend par religion.

  • Si avec cette séparation, on exprime que les prêtres ne sont pas des politiciens, et que les gouvernants ne sont pas des évêques, alors la phrase est correcte. Chacun gouverne sur son terrain.
  • Si avec ces mots, on affirme qu'une religion ne doit pas être imposée à tous, mais que les consciences doivent être respectées, alors la séparation est justifiée. (Par conséquent le laïcisme ne doit pas s'imposer à tous).
  • Si par religion on entend Dieu, les actes de culte ou l'enseignement spirituel, alors il n'est pas bon de séparer la société de Dieu.
  • Si avec cette séparation, on exprime un affrontement, ce n'est pas non plus convenable puisque l'idéal consiste à ce que les Églises et les États travaillent solidairement, chacun dans son domaine, dans la recherche du bien des citoyens.
6. Et la laïcité de l'État? (Demande-t-on depuis le Chili.) La laïcité de l'État est différente du laïcisme. La laïcité propose que l'État ne doive pas être lié à une religion particulière mais qu'il respecte la liberté religieuse. Elle soutient qu'il doit y avoir une séparation appropriée entre l'Église et l'État et de ne pas nuire aux citoyens pour des motifs religieux. Elle est correcte.
Par contre, dans le laïcisme, l'État pousse à l'athéisme en optant pour la religion athée.

B. LE LAÏCISME ET LA RELIGION

1. Que défend le laïcisme face à la religion? Le laïcisme désire instaurer quelques idées:

  • our le laïcisme, on doit appuyer l'État sur une base commune sans Dieu. Le laïcisme réclame un État athée sur le plan confessionnel.
    - Cependant, l'athéisme est une attitude religieuse qui ne doit pas non plus être imposée.
  • Le laïcisme essaie de reléguer la religion au domaine privé, en interdisant les manifestations publiques de foi.
    - Cependant, une personne cohérente vit conformément à ses croyances tant dans la vie privée que dans la vie sociale. Il ne faut pas obliger le croyant à se comporter comme un athée. (Il ne faut pas non plus forcer l'athée à agir comme un homme religieux).
  • Le laïcisme et le relativisme vont souvent ensemble, puisque les deux défendent l'indifférentisme religieux.
    - Il y a plusieurs religions mais cela ne signifie pas qu'elles soient fausses, ou que le choix pour l'une d'entre elles soit indifférent. Par exemple, il peut y avoir quelques théories sur un fait historique mais seul un événement a réellement eu lieu. Il faudra chercher la vraie religion.
2. Exemples d'attitudes laïcistes?
  • e laïcisme supprimera les cours de religion, les fêtes et les images religieuses, en faisant asseoir son athéisme avec l'excuse du respect pour les autres religions.
    - Les respecter serait d'ajouter des images et des cours des religions que l'on sollicite raisonnablement. Les enlever toutes c'est d'imposer la religion athée.
  • Particulièrement, le laïcisme repousse n'importe quelle idée à connotation catholique.
    - Cependant, le fait qu'une idée soit catholique ne la rend pas fausse. Par exemple, l'idée raisonnable de prohiber le vol.
3. Y a-t-il un cadre de gouvernement commun? Le laïcisme essaie de faire en sorte que la base éthique de l'État soit l'athéisme, mais c'est une position qui ne doit pas non plus être obligatoire. Alors: qu'est-ce qui est commun à tous les hommes? Précisément le fait d'être des hommes. C'est pourquoi, les règles éthiques de l'État devront être basées sur la propre nature humaine, sur la loi dénommée naturelle. (L'athéisme est la moins naturelle des attitudes religieuses). En d'autres mots: le fondement est dans la dignité de la personne humaine.

4. Connaît-on les normes de la loi naturelle? Le document le plus connu qui contient un résumé de la loi naturelle ce sont les dix commandements. Dans leur origine, ce sont des formulations judéo-chrétiennes, mais elles se sont déjà converties en patrimoine de l'humanité.

5. Y a-t-il des commandements laïcistes? Le laïcisme n'a pas de règles morales ni de commandements, à part celui d'écarter Dieu de toutes les choses.
- En enlevant Dieu, il est difficile de maintenir des règles de conduite. Tu peux tuer et voler aussi longtemps qu'on t'attrape pas. Tu fais usage du sexe comme tu en as envie. Tu mens quand ça te convient. Par conséquent, dans les sociétés où le laïcisme s'étend, la délinquance et la corruption sont en augmentation.

6. N'y a-t-il pas de bons athées? Nous parlons du laïcisme en général. En revanche, il y a des cas particuliers de personnes athées qui se comportent assez de bien - sauf avec Dieu, logiquement-.

id

Publicité:
(Google choisit les annonces. Vous pouvez les visiter ou peut-être continuer dans ideesrapides.org)