id Le machisme: quelques idées rapides sur le machisme. Quelles sont les attitudes machistes? Quand y a-t-il machisme? Exemples de machisme dans divers sujets.
MACHISME
  • A. Idées générales sur le machisme.
  • B. Attitudes correctes.
  • C. Machisme dans la vie spirituelle.
A. LE MACHISME EN GÉNÉRAL

1. Qu'est-ce que le machisme? On appelle machisme, l'ensemble d'attitudes et de comportements qui rabaissent injustement la dignité de la femme en comparaison à l'homme. (Nous parlons ici du machisme pernicieux et repoussant, non du machisme plaisantin, indifférent ou crâneur qui est de moindre importance).

2. Injustement? Dans ce sujet, la justice occupe un rôle important: si un comportement est juste, il n'y a pas de machisme. Il y a des circonstances où la femme est plus qualifiée et ce serait du machisme que de la reléguer au second plan. En revanche, il y a d'autres cas où l'homme est plus doué; il est juste de le reconnaître et il n'y a pas machisme mais plutôt réalisme.

3. Exemples d'attitudes machistes: Limiter ou empêcher l'accès de la femme à l'université, à la culture ou aux postes de direction; essayer de faire en sorte que la femme pense, voie les choses ou se comporte comme l'homme; considérer la femme comme un objet sexuel pour l'usage et le plaisir de l'homme... Ces comportements sont injustes envers la dignité de la femme et doivent être rejetés.

4. Explications. Dans cet affrontement entre hommes et femmes, on peut se tromper par excès ou par défaut. Pour éviter ces erreurs, il convient de tenir compte des aspects suivants:

  • Il n'est pas bon d'envisager le problème comme une lutte. Il s'agit plutôt d'obtenir la compréhension et la collaboration: la solidarité. On vise à ce que les deux s'améliorent, qu'ils se réjouissent de la dignité de l'autre.
  • Le féminisme ou le machisme n'est pas la valeur absolue et principale. On doit tenir compte d'autres aspects, comme la justice, la charité, la liberté d'association...
  • L'idéal n'est pas l'égalité absolue: il ne s'agit pas de ce que les femmes soient des hommes, mais de ce que l'homme et la femme jouissent de la même dignité en tant que personnes.
  • L'homme et la femme sont différents, et ces différences doivent être respectées. Il s'agit de promouvoir l'égalité là où ils sont égaux, et la différenciation, là où ils sont différents.

B. ATTITUDES CORRECTES
Voyons quelques exemples de bons comportements, en expliquant les cas où il faut défendre l'égalité, ceux où il faut défendre la diversité, et quelles exagérations qu'on doit éviter:

5. Au travail et dans la politique
- L'égalité des droits pour choisir un poste de travail ou de gouvernement.
- Distinction:
        . Les absences doivent être bien régulées du fait de la grossesse.
        . Il y a des postes que les femmes assurent mieux (maîtresses de maison, infirmières...). Ces tâches ne doivent pas être méprisées, de la même manière que ne sont pas non plus à rejeter les tâches les plus propres à hommes (docker ...).
- Une explication: à l'intérieur de la liberté d'engagement, une entreprise peut afficher une prédominance d'hommes sans être machiste: il y aurait machisme si la femme ne disposait pas d'autres entreprises avec des postes de travail également qualifiés. Il n'y a pas non plus machisme si un homme est engagé à cause de sa meilleure préparation professionnelle.

6. Dans la culture (un aspect fondamental dans ces sujets).
- L'égalité de droits d'accéder à la culture (scolarisation, université...).
- Différenciation: liberté pour suivre des tendances culturelles différentes des hommes, comme leur attention pour la mode. Ces inclinations ne doivent pas être méprisées. (N'est pas non plus à rejeter l'intérêt de l'homme pour le rugby).
- Une explication: les collèges et les universités pour hommes ne sont pas par eux-mêmes machistes, s'intègrent dans la liberté d'association. Ils seraient machistes, s'il y avait un mépris, ou si la femme ne disposait pas des institutions similaires pour accéder à la culture.

7. Dans le sexe
- L'égalité des droits à ce que son corps -et son âme- soient respectés.
- Différenciation: la manière d'exercer et de protéger ce respect est différente. Par exemple, la femme doit plus soigner la modestie dans l'habillement.
- Explications:
        . La pornographie est clairement machiste puisqu'elle rabaisse la dignité de la personne en la changeant en objet sexuel.
        . Les atteintes contre la maternité (méthodes contraceptives, avortement ...) sont préjudiciables pour la femme puisqu'elles lui privent d'un très grand don. Elles seront machistes, si l'homme méprise la femme en l'utilisant à sa guise.

8. Dans le mariage
- Égalité: L'un avec l'autre et l'une avec l'autre. L'amour mutuel doit être exclusif. Le harem ou les amants rabaissent la dignité du conjoint.
- Distinction: La manière de s'aimer est distincte. Par exemple, en général une rose est plutôt une manifestation d'amour envers la femme.
- Explications:
        . La polygamie est clairement machiste.
        . Le divorce est préjudiciable à la famille, mais il sera machiste seulement dans les cas similaires à une polygamie par étapes. Dans la pratique, les lois en faveur du divorce sont machistes, puisque la réalité a montré que la femme en sort souvent plus préjudiciée.

9. Dans le sport.
- Égalité des droits dans la pratique sportive.
- Différenciation:
        . Il est convenable qu'il existe des catégories distinctes pour l'homme et la femme. Cela peut sembler une séparation machiste. Cependant, ce n'est pas du machisme mais un juste réalisme: ils ont une capacité athlétique différente.
        . Les vestiaires doivent être séparés.
- Explication: Les associations sportives pour hommes ne sont pas machistes par eux-mêmes, car on est libre de s'associer avec celui qu'on veut. Seulement ces associations seraient machistes si les femmes ne pouvaient pas disposer d'autres similaires, ou si cette sélection était liée au mépris.

C. MACHISME DANS LA VIE SPIRITUELLE

10. Dans la sainteté
- Égalité: Toutes les personnes sont appelées à la sainteté maximale, à l'union avec le Christ, au ciel.
- Différenciation: La manière d'atteindre la sainteté est distincte. Par exemple, les femmes ont plus de facilité pour quelques vertus, alors qu'elles doivent s'efforcer davantage dans d'autres.
- Explications: Les instituts religieux pour hommes ne sont pas machistes puisqu'ils ne méprisent pas la femme ni n'excluent d'autres chemins de sainteté pour elles. (C'est aussi la liberté divine de choisir les fondations).

11. Explication sur le sacerdoce ministériel.- C'est un sujet débattu puisque, dans la religion catholique, seuls les hommes peuvent être prêtres. Il n'y a pas de mépris mais bien une claire exclusion, injuste à première vue: du machisme. La vérité est cependant tout autre; il n'y a pas machisme mais réalisme: les femmes ne peuvent pas être prêtres par manque de capacité; c'est pourquoi il est juste qu'elles ne le soient pas.

12. Manque de capacité? Les femmes peuvent être mères de prêtres comme Marie est mère du Christ, mais le Christ fut un homme et celui qui le représente sur terre doit aussi être un homme. Évidemment, ici intervient la liberté divine d'organiser ainsi les choses, et nous ne doutons pas de la sagesse et de la justice de Dieu.

13. Le catholicisme est-il machiste? La religion catholique est l'institution qui a le plus défendu la femme au long de l'histoire, et elle est la seule qui élève la dignité de la femme à la catégorie incroyable de Mère de Dieu. On dirait maintenant que le catholicisme est nettement féministe. C'est un moindre mal que seuls les hommes puissent être prêtres et ainsi, la situation est un peu équilibrée. Le Seigneur a très bien disposé les choses.

14. Je ne trouve pas ça clair, me dit un ami et il continue: les femmes peuvent être des ambassadrices qui représentent un pays. Pourquoi ne seront-elles pas capables de représenter le Christ?.- Ce n'est pas le même type de représentation. Considérons ce qui arrive dans la messe. Le prêtre affirme "ceci est mon corps" et à ce moment, le pain ne devient pas le corps du prêtre mais celui du Christ. Dans ces instants, le prêtre a prêté sa voix et sa personne au Christ pour qu'Il dise "ceci est mon corps". Il est déjà difficile à la foi d'accepter cette présence du Christ dans le prêtre. Il serait plus difficile s'il s'agissait d'une femme. Le Seigneur a très bien disposé les choses.

15. Le sacerdoce est une vocation divine que le Seigneur donne librement à celui qui le désire. N'importe quelle vocation est un grand honneur - et une responsabilité - pour la personne choisie, mais pas un mépris pour les autres. Le Créateur n'est pas obligé d'accorder ce don à tous, et il n'est pas injuste quand Il le donne aux uns et pas aux autres. Il est libre.

id

Publicité:
(Google choisit les annonces. Vous pouvez les visiter ou peut-être continuer dans ideesrapides.org)