id Le mal: quelques idées rapides sur le mal. Pourquoi le Seigneur le permet-il? Explications insuffisantes. Explications plus valables.
male(it) mal(esp)
LE MAL
  • A. Le problème du mal.
  • B. Explications.
A. LE PROBLÈME DU MAL
1. Si Dieu est bon et tout-puissant: pourquoi permet-Il le mal? Cette question a préoccupé beaucoup de gens. L'existence des maux est évidente. Donc, si Dieu est bon et tout-puissant, il aura des raisons suffisantes pour permettre le mal. Ainsi, l'explication est simple. Mais comme le thème est complexe, il convient d'y réfléchir un peu plus.

2. Quelques explications erronées. (Elles résolvent certains aspects, mais provoquent d'autres difficultés).

  • Il y a le mal dans le monde, donc Dieu se désintéresse de ce qui arrive sur la planète terre. (Cette explication s'oppose à la bonté divine).
  • Il y a le mal dans le monde, donc il y a deux dieux, l'un bon et l'autre mauvais. (Mais la méchanceté ne peut pas être la caractéristique d'un être parfait).
  • Il y a le mal dans le monde, donc il n'y a pas de Dieu. (Et maintenant nous avons deux problèmes: nous continuons à ne pas savoir pourquoi il y a le mal et nous ajoutons le doute sur la cause de l'existence du bien).
3. Quelques explications valables:
  • Il y a des choses qui nous semblent mauvaises mais qui, en réalité, ne le sont pas. Par exemple, une mère écarte le flacon de poison que son fils désirait. Le fils pleure, mais sa mère n'est pas méchante. Plusieurs fois les douleurs et les maladies rendent de nouveau les personnes capables de mieux diriger leurs vies. Dans ces cas, on comprend que le Seigneur permette qu'elles souffrent. Même le mal terrible de la mort est en même temps un bien parce que c'est la porte du ciel. Notre estimation sur ce qui est mal n'est toujours pas juste.
  • Une autre explication aussi correcte: Les maux sont la conséquence du péché originel et servent comme pénitence pour les péchés. Cette idée explique l'origine du mal et donne un plus grand sens aux peines terrestres. Nos péchés, bien qu'ils aient été pardonnés dans la confession, continuent de réclamer une réparation. Les souffrances de cette vie offertes à Dieu réparent les péchés et enlèvent le temps de purgatoire.
  • L'explication peut-être la plus claire: Si Dieu permet le mal, c'est parce qu'Il cherche à obtenir un bien; un bien qui ne peut être atteint que par la possibilité de ce qu'un mal surgisse. (Ici permettre ne signifie pas approuver, mais équivaut à ne pas empêcher). Nous disions au début que si Dieu est bon et tout-puissant et Il permet le mal, ce sera parce qu'il aura des raisons de taille pour agir ainsi. Ces motifs s'expliquent maintenant un peu: s'Il permet un mal c'est pour obtenir un bien.
B. EXPLICATIONS

4. Pourquoi Dieu a-t-il créé un monde susceptible d'être amélioré s'Il pouvait le faire parfait? Le Seigneur agit toujours avec sagesse, donc le monde actuel est très bon. Et il l'est précisément du fait d'être améliorable: le Créateur l'a voulu ainsi pour accroître la dignité de l'homme en le faisant collaborateur dans le progrès de la création. Ce grand bien s'obtient en échange de ce que le monde soit bon mais susceptible d'être amélioré.

5. Pourquoi y a-t-il les douleurs et les maladies? C'est une conséquence du péché originel. C'est-à-dire, une décision de la justice divine à la suite du grand péché d'Adam et Ève. Peut-être cette justice exigeait l'enfer pour Adam et Ève, mais la miséricorde s'est imposée, et ils sont restés seulement privés de certains dons préalablement octroyés. C'est ainsi que les souffrances sont entrées dans le monde avec l'avantage que ces mêmes douleurs peuvent servir comme réparation pour les péchés.

6. Pourquoi Dieu a-t-il permis le péché d'Adam et Ève? Il a voulu courir le risque de notre liberté. Le désir divin de liberté humaine est un autre motif important pour admettre les maux.

7. Ne pouvait-Il pas directement nous créer dans le ciel? Dans le ciel il y a une liberté maximale, et le Seigneur pouvait nous y placer sans plus. Cependant, Il a voulu nous accorder l'honneur de le mériter; et cette plus grande dignité pour nous lui a paru un motif suffisant pour tolérer les offenses qui arriveraient.

8. En résumé, si Dieu est bon et tout-puissant: pourquoi permet-Il le mal? Parce que qu'en plus d'être bon et tout-puissant, Il est infiniment sage, et Il connaît la manière d'obtenir des biens à partir de ces maux qu'Il ne désire pas. Par exemple, Il a permis le mal terrible de la Croix et en a tiré le grand bien du salut des hommes. Un proverbe le résume sagement: "à quelque chose malheur est bon".

9. Que dit l'Église sur le problème du mal? Le catéchisme de l'Église catholique traite de ce sujet dans les ns. 309 à 314. On peut les consulter dans: www.vatican.va

10. Et les maux naturels? Depuis le Chili, on s’interroge sur les maux naturels (tremblements de terre, tempêtes, avalanches). Ces maux ne sont pas dus à la liberté humaine mais se produisent plutôt du fait des lois de la nature. Par exemple, la loi de la gravité est une cause de ce que l’homme chute. Un autre exemple, les lois biologiques sont une cause de ce qu’un homme âgé meurt. De même, les lois géologiques produisent des tremblements de terre, des volcans, etc. Même s’il y a des décès, cela ne signifie pas que les lois de la nature soient mauvaises, elles sont simplement ainsi.

11. Dieu ne pourrait-il pas éviter ces morts? Quelquefois il le fait, et nous avons de nombreux miracles de guérisons (également des miracles sur la gravité comme celui de saint Vincent Ferrier qui arrêta en l’air un homme qui tombait). Mais Dieu ne désire pas faire continuellement des miracles en ignorant ses propres lois. Et il permet que la mort arrive aux hommes aux moments où les lois naturelles l’établissent.

12. Dieu veut-il que les hommes meurent? Dieu veut que les hommes aillent au ciel, après avoir fait beaucoup de bien sur la terre.

13. Dieu est-il mauvais parce qu'il ne supprime pas le mal? Non. Personne ne dépasse Dieu en bonté. Dieu ne supprime pas les maux de cette vie précisément parce qu'Il est bon, et Il désire le meilleur pour nous. Moi non plus je ne supprimerais pas les souffrances de cette vie.

14. Tu ne les supprimerais pas? Non. Et pour plusieurs motifs:

  • Pour ceux qui se comportent mal, la souffrance rappelle de changer certaines vies qui ne vont pas bien.
  • Ceux qui ont péché trouvent dans la douleur une opportunité de réparer et de faire pénitence.
  • Ceux qui mènent une vie sainte désirent souffrir pour alléger la croix du Seigneur en l'aidant dans la rédemption.
Décidément, les souffrances de cette vie ne doivent pas être supprimées.
id

Publicité:
(Google choisit les annonces. Vous pouvez les visiter ou peut-être continuer dans ideesrapides.org)