id Les plaisirs: quelques idées rapides sur les plaisirs. Types de plaisirs. Quel sens ont-ils? Sont-ils bons? Comment détecter des plaisirs préjudiciables?
placeres
LES PLAISIRS
1. Types de plaisirs.- Les plaisirs ou les joies sont des sentiments agréables par suite d'un bien obtenu. Selon le bien obtenu, ils peuvent être groupés en deux types:
  • Plaisirs corporels: ils répondent principalement à un des sens. Par exemple, la commodité et les plaisirs sexuels sont liés au sens du toucher; la musique est agréable au sens de l'ouïe, etc.
  • Plaisirs spirituels: ce sont des sentiments de joie devant des biens spirituels, ou de l'âme. Par exemple, les découvertes scientifiques, les succès, les marques d'affection ou d'appui que l’on a reçues, le fait de surmonter des obstacles, la paix avec Dieu...
2. Quel sens les plaisirs ont-ils? Pourquoi existent-ils? Le Créateur a disposé les plaisirs pour faciliter la recherche du bien, puisque l'espérance d'une joie future aide à surmonter les obstacles. Le principal n'est pas le plaisir mais le bien atteint; le plaisir est seulement une conséquence.

3. Les plaisirs sont-ils bons? Plutôt que bons ou mauvais, les plaisirs sont favorables ou préjudiciables. Si l'action agréable est bonne, le plaisir est favorable puisqu'il invite à répéter quelque chose de correct (et aide à rendre grâce à Dieu). Par contre, si l'action agréable est mauvaise, le plaisir est préjudiciable puisqu'il pousse à répéter quelque chose de mauvais. Exemples:

  • Jouir du fait de la possession d’un diamant sera préjudiciable si celui-ci a été obtenu au moyen du vol, puisque ce plaisir pousse à d'autres vols. En revanche, si c'était un cadeau de l'époux, la même joie pour le diamant favorise l'amour.
  • Les plaisirs sexuels dans le mariage sont favorables puisqu'ils procurent le grand bien d'un nouvel enfant. En revanche, les mêmes plaisirs dans l'adultère sont préjudiciables puisqu'ils invitent à répéter ces actions mauvaises.
  • Le plaisir du fait d’un succès professionnel est correct puisqu'il pousse à continuer de bien travailler. Mais si le succès découle d'une fraude, ce plaisir est préjudiciable puisqu'il pousse à continuer de tromper.
4. Comment détecter des plaisirs préjudiciables? Nous avons vu que les plaisirs sont préjudiciables quand l'action agréable est mauvaise. C'est la règle générale qui englobe les autres cas; mais il y a plus de règles pour détecter quand un plaisir est préjudiciable. Par exemple:
  • Quand, pour obtenir un plaisir, on perd des biens meilleurs. Normalement le plaisir est proche et le bien perdu futur. Par exemple: le cas de celui qui se réjouit avec le divertissement mais suspend les cours.
  • Quand le plaisir domine l'homme, en promouvant des désirs excessifs ou sans modération. Par exemple, le plaisir de manger facilite l’alimentation mais il rend difficile de s’arrêter. C’est pourquoi il convient de s'entraîner dans la maîtrise de soi de peur que les goûts ne réduisent l'homme en esclavage (liberté).
  • Quand on obtient le plaisir sans obtenir le bien correspondant. Cela est un mensonge où le plaisir obtenu cache le bien perdu qui cesse d'être recherché. Par exemple, celui qui satisfait des caprices sans effort, il est difficile qu'il apprenne à s'efforcer.
5. Pourquoi est-il erroné de faire tout ce qui plaît? Parce que parfois des choses mauvaises attirent. À ce sujet, on peut consulter les thèmes envie et péché originel. Il n'y aurait pas de problèmes si l'homme avait une maîtrise parfaite de ses désirs, en ayant envie seulement de ce qui est bon et dans la mesure de ce qui est correct. C’est ainsi qu’il sera au ciel.
id

Publicité:
(Google choisit les annonces. Vous pouvez les visiter ou peut-être continuer dans ideesrapides.org)