id Les premiers chrétiens: quelques idées rapides sur les premiers chrétiens. Les actes des apôtres. Persécutions. Hérésies et conciles de l'antiquité.
primi cristiani primeros cristianos
LES PREMIERS CHRÉTIENS
  • A. Les actes des apôtres.
  • B. Les persécutions.
  • C. Hérésies et conciles de l'antiquité.
A. LES ACTES DES APÔTRES

1. Pentecôtes.- Dix jours après sa montée au ciel, Jésus envoya le Saint-Esprit sur ses apôtres, sous la forme des langues de feu qui se déposaient sur eux au milieu d'un grand bruit de vent qui remplissait la maison. Ces jours-là vivaient à Jérusalem les Juifs de beaucoup de nations, qui accoururent au bruit. Pierre s'adressa à eux et chacun l'entendait dans sa langue. Il leur parla de Jésus-Christ qu'ils avaient crucifié et qu’il est ressuscité. Ils se convertirent et environ trois mille personnes furent baptisées.

2. Expansion.- Peu de jours après, Pierre et Jean ont miraculeusement soigné un estropié de naissance, ils ont parlé à la multitude et cinq mille autres personnes ont été baptisées, toutes juives. Plus tard, par une indication divine, ils se sont adressés aux païens.

3. Première persécution.- Les disciples augmentaient tellement en nombre que les chefs juifs furent remplis d’envie et initièrent une forte persécution. Le premier martyr fut saint Etienne. Peu après, saint Jacques le majeur.

4. Saint Paul.- Saul, appelé par la suite Paul, était un dur persécuteur des chrétiens. Un jour Jésus glorieux lui apparut, et il corrigea sa vie en prêchant Jésus-Christ dans beaucoup de régions. Très persécuté par les Juifs, il s'adressa aux païens en répandant le christianisme dans l'Asie Mineure, en Grèce et à Rome où il mourut martyr.

5. Et Saint Pierre? Après avoir prêché à Jérusalem, Pierre partit à Antioche, et à Rome où il demeura jusqu'à son martyre. Les successeurs de Saint Pierre sur le Siège romain - le Pape - ont hérité de sa mission de diriger l'Église, dont le Seigneur lui avait chargé.

6. Et les autres Apôtres? Après avoir prêché en Judée, selon le mandat du Seigneur, les Apôtres se sont séparés et ont parlé dans le monde entier de Jésus et ils ont établit les Évêques qui continuaient leur tâche. Le réseau de communication de l'empire romain a facilité l'expansion.

7. D'autres faits importants de cette époque? Les faits suivants peuvent être cités:

  • Concile de Jérusalem. Vers l'an 49. L'Église s’étend aux non-Juifs sans les obliger à accomplir la loi de Moïse.
  • On écrit les évangiles et les autres textes du nouveau testament.
  • Rome conquiert Jérusalem et détruit le Temple juif vers l'an 70.

B. LES PERSÉCUTIONS

1. Juifs et Romains.- D'abord les Juifs et ensuite les Empereurs romains ont initié des persécutions terribles en essayant d’en finir avec les chrétiens. Beaucoup d’entre eux sont morts martyrs. Il y a eu des époques de plus grande intensité et des années de paix où l'Église a continué sa forte expansion.

2. La messe.- Durant les années de persécution, les chrétiens ont continué d'assister à la sainte messe, bien que ce fût le lieu où on les saisissait plus facilement. Parfois ils durent la célébrer dans des cimetières souterrains - des catacombes-, pour éviter d’être capturés, sans laisser tomber l’assistance dominicale.

3. Premières persécutions romaines.-

  • La première a eu lieu vers l'an 64 à l’instigation de Néron, jusqu'à son suicide quatre ans plus tard. C’est à cette période que moururent martyrs saint Pierre et saint Paul. Cette persécution a commencé par l’accusation des chrétiens comme auteurs de l'incendie de Rome que Néron avait provoqué. Depuis lors, surgit une forte ambiance antichrétienne, qui dura même durant les années de paix qui suivirent.
  • L'an 95, a eu lieu la persécution de Domitien, jusqu'à sa mort en l’an 96.
  • L'an 177, Marc Aurèle a débuté une persécution. Trois ans après, il est mort, et il y a eu une certaine paix.
4. La lettre de Trajan.- Vers l'an 111, Trajan a écrit une lettre qui a eu de l’influence pendant beaucoup d'années. Il y était dit que:
  • L'autorité ne doit pas aller à la recherche des chrétiens, ni accepter des lettres anonymes. (Cette régulation donnait une certaine sécurité).
  • S’il y avait une dénonciation formelle, on devait agir et condamner à mort le chrétien. (Par le fait de l’être).
5. Les grandes persécutions.- Elles ont eu lieu au IIIe siècle. La première moitié de ce siècle, il y a eu la paix et l’expansion du christianisme. Ensuite, la situation a changé.
  • L’an 250, la persécution générale de Dèce, qui meurt un an après.
  • L’an 257, la persécution générale de Valérien, qui meurt deux ans après. Par après, il y a eu la paix pendant plus de 40 ans, et l'expansion chrétienne se poursuivit.
  • L’an 303, la persécution générale de Dioclétien qui, au bout de deux ans, abdiqua, victime d’une dépression. Ce fut une persécution très dure, surtout en orient.
6. Liberté.- Peu après, l'empereur Constantin accorde une liberté de culte aux chrétiens dans tout l'empire. C'était durant les années 311-313 (édit de Milan). Grâce à cette liberté, le christianisme se répand rapidement, et elle devient la religion officielle en l’an 380, sous l’empire de Théodose le Grand.

C. HÉRÉSIES DE L'ANTIQUITÉ

1. Judaïsants.- Les premiers chrétiens étaient tous Juifs, et ils accomplissaient les préceptes de la loi de Moïse repris dans l’ancien testament. Dieu Lui-même est intervenu en accordant la grâce aux païens sans passer par la circoncision. Mais beaucoup de chrétiens insistaient pour que les gentils qui se convertissaient au christianisme dussent se soumettre à tous les préceptes juifs. Les apôtres présidés par saint Pierre se sont réunis à Jérusalem pour élucider l’affaire. Ils décidèrent que les gentils n'étaient pas obligés à la circoncision, ni aux autres normes mosaïques.

2. Gnosticisme.- C’était un courant qui a répandu des théories curieuses qui parlaient d’êtres semi-divins dénommés éons, et un être créateur appelé démiurge, différent de Dieu. Il acceptait seulement quelques textes de la bible. La gnose s'est introduite dans certains groupes de chrétiens, et il a fallu suffisamment d’efforts pour éclairer les choses - Au IIe siècle - saint Irénée est intervenu avec succès.

3. Arianisme.- Cette hérésie niait la divinité de Jésus-Christ. Elle a commencé vers l'an 318, à Alexandrie. Après plusieurs avertissements, elle a été condamnée au premier concile œcuménique -Nicée, année 325-. Cependant, les attitudes des empereurs romains ont beaucoup étendu l'arianisme. Dans la défense de la bonne doctrine, saint Athanase fut remarquable. Le deuxième concile - Constantinople, l’an 381 - a confirmé et complété le symbole de Nicée, donnant ainsi lieu à l'actuel Credo.

4. Nestoriens.- Une fois dépassés les problèmes trinitaires, et proclamée la divinité du Fils et du Saint-Esprit, commencèrent les discussions sur la manière d'être du Christ. Nestorius parlait de deux personnes unies dans le Christ, de sorte que Marie ne serait pas Mère de Dieu. Comme il était patriarche de Constantinople, un grand trouble se produisit. Ses idées ont été condamnées dans le concile d'Éphèse - an 431-. Saint Cyrille, patriarche d'Alexandrie, s'est fait remarquer dans la défense de la bonne doctrine.

5. Monophysisme.- C’est l'erreur opposée et il a surgi par la suite. Il parle d'une seule nature dans le Christ. Le concile de Chalcedoine – en l’an 451-a défini avec clarté qu’en Jésus-Christ il existe une personne avec deux natures. Ici se fit remarquer le pape saint Léon grand.

6. Pélage.- C’est un moine qui s'est trompé dans la doctrine sur la grâce et le péché originel. Il disait que les forces humaines étaient suffisantes pour le salut, et niait que nous naissons dans une situation de péché originel. Saint Augustin a très bien éclairci ces sujets.

7. Iconoclastes.- Ils ont condamné le culte des images sacrées. L'hérésie a été favorisée par les empereurs de Constantinople, qui copiaient les musulmans. Ces idées furent rejetées par le 2e concile de Nicée - année 787-. Il a été clarifié que l’on ne doit pas fabriquer des idoles, ni adorer des objets, mais qu’il convient cependant de faire les images qui aident à rappeler et à aimer celui que l'image représente.
(Continuer dans: Saints pères)
(L’histoire antérieure dans: vie de Jésus-Christ)

id

Publicité:
(Google choisit les annonces. Vous pouvez les visiter ou peut-être continuer dans ideesrapides.org)