id Les protestants: quelques idées rapides sur les protestants. Quelles sont les Églises protestantes? L'unité entre protestants et catholiques est-elle possible? Histoire des protestants.
protestantes(esp)
LES PROTESTANTS
  • A. Les Églises protestantes.
  • B. Unité des protestants et catholiques?
  • C. Histoire des protestants.
A. LES ÉGLISES PROTESTANTES

1. Qui sont les protestants? Les protestants se sont séparés de l'Église catholique au XVIe siècle. La rupture s’est accentuée avec assez de différences doctrinales et pratiques. Par exemple, la majorité de ces Églises acceptent seulement deux sacrements: le Baptême et la Cène (l'Eucharistie avec des variations importantes).

2. Quelles sont les Églises protestantes? Ces Églises se sont suffisamment divisées et subdivisées. Nous pouvons parler de trois groupes:

  • Les Églises luthériennes dont les anabaptistes et les mennonites se sont détachés.
  • Les Églises calvinistes ou protestants réformés, dont procèdent les presbytériens et les puritains ou congrégationalistes; et dans une bonne partie les Églises anglicanes.
  • Les Églises anglicanes ont donné lieu aux baptistes, méthodistes, épiscopaliens, quakers, etc. Cependant, les anglicans occupent une place intermédiaire entre catholiques et protestants. Leur doctrine a des points calvinistes alors que son organisation et sa liturgie sont semblables à la foi catholique. Il y a deux branches anglicanes: le High Church, plus proche du catholicisme, et le Low Church avec davantage de traits calvinistes.
3. Pourquoi y a-t-il tant de ramifications chez les protestants? Une explication possible est la suivante: les protestants admettent seulement l'Écriture comme source théologique en rejetant la Tradition et le Magistère. Mais sans Pape, sans Tradition et sans Magistère, il y a plusieurs manières d'interpréter la Bible. Alors, les uns et les autres se sont séparés en essayant d'obtenir une plus grande fidélité aux Écritures, selon leur interprétation.

B. UNITÉ DES PROTESTANTS ET CATHOLIQUES?

1. Quels obstacles empêchent l'unité entre catholiques et protestants? En plus de quelques inimitiés et de l'union avec Pierre, le problème est aussi doctrinal, de foi, puisqu'il y a plusieurs sujets avec des points de départ distincts. Par exemple, dans les Sacrements, dans la morale et dans les prémisses protestantes anciennes: "sola scriptura", "sola fides", "solus Christus" qu’il faut nuancer à présent.

2. Que signifie "sola scriptura"? On dit souvent que les protestants admettent seulement la Bible en rejetant la Tradition et le Magistère. Cependant, en réalité personne n'accepte le principe de "sola scriptura", et les protestants suivent la Bible avec l'interprétation de Luther, de Calvin ou des initiateurs et des pasteurs de leurs Églises.

3. Que signifie "sola fides"? Elle est célèbre, l'affirmation protestante selon laquelle la foi suffit sans les œuvres pour être sauvé. Cependant, ce principe n'est pas si radical car, comme il est logique, les pasteurs protestants prêchent un comportement correct et désirent que la vie -les œuvres- de leurs fidèles soit exemplaire.

4. Que signifie "solus Christus"? Cette idée protestante invite à chercher la sainteté en suivant Christ sans nécessité de l'Église. Mais évidemment cela n'est pas non plus si radical et les pasteurs protestants prennent soin de leur communauté et désirent que leurs fidèles se réunissent et assistent à leurs sermons.

5. Et les différences dans les sacrements et la morale? Ici, il y a aussi des différences importantes, mais nous n'allons pas insister dans ce qui nous sépare. Rappelons ce qui nous unit: la foi dans le Christ et beaucoup de siècles de doctrine commune.

C. HISTOIRE DES PROTESTANTS

1. Quand la réforme protestante a-t-elle commencé?.- Elle commencé avec Luther en 1517. Jusqu'à ce moment, les chrétien d'Occident demeuraient unis. Seuls les orthodoxes s'étaient éloignés du Pape. Mais avant cette date, il y a eu quelques précédents.

2. Quels précédents? Des années auparavant, il s’était créé une atmosphère qui a facilité la propagation des idées protestantes. Voyons quelques raisons:

  • La décadence de l'autorité du Pape. - le séjour à Avignon, le schisme d'Occident et le conciliarisme avaient affaibli le prestige du pontificat. De plus, les papes du XVe siècle et du début du XVIe s’occupaient davantage des réalités temporelles et politiques que de celles spirituelles; par exemple, ils s’alliaient avec certaines nations contre d’autres.
  • La décadence de la théologie et l'apparition d'erreurs comme le nominalisme, Wiclef, Huss, etc.
  • Les abus des ecclésiastiques et de la curie romaine, qui ont créé un climat de ressentiment et un désir de réforme.
  • Le nationalisme politique allemand, et le nationalisme ecclésiastique.

3. Luther.- Martin Luther était un moine augustin avec une grande personnalité, enclin à la contradiction et dominatrice. Angoissé par ses faiblesses et désirs de salut, il créa une doctrine qui tranquillisait sa conscience agitée. D'abord il trouva le texte de saint Paul: le juste vit de la foi. Et il le réinterpréta en disant que la foi est suffisante pour le salut, sans nécessité des œuvres, d'accomplir les commandements.

En élaborant ses idées, il vit qu'elles s'opposaient à l'enseignement de l'Église. Alors il se raffermit dans ses propositions: il rejeta le Pape et la Tradition, en affirmant que la Bible suffit, en l'interprétant comme on veut. Il supprima ainsi les sacrements, les vœux, le célibat, etc... Seulement la foi.

Le commencement public a eu lieu en 1517 quand Luther exposa par écrit 97 thèses à Wittemberg et envoya d'autres 95 à l'archevêque de Mayence. À partir de ce moment, la renommée de Luther et de sa doctrine s'étendit avec une grande vitesse, entre autres choses, grâce au grand sens de la propagande que Luther possédait: il inonda l'Allemagne avec ses écrits.
Quand il mourut en 1546, la moitié de l'Allemagne était déjà protestante. Ensuite, sa doctrine s'étendra avec facilité aux pays scandinaves.

4. Calvin.- Jean Calvin était Français ayant une propriété à Genève, où il gouverna avec une main de fer. Il était entreprenant, froid, dominant, plus pratique et rigoureux que Luther. Il a beaucoup répandu les idées protestantes, qui atteignirent la Suisse, la Hollande, l'Écosse et une partie de la France. Par la suite, le calvinisme est passé en Angleterre et de là, aux États-Unis, et dans beaucoup d’autres pays.

5. L'anglicanisme.- L'anglicanisme a commencé avec un schisme. En 1534, le roi Henri VIII s'est autoproclamé chef suprême de l'église de l'Angleterre, et a fait jurer à tous cette reconnaissance. À sa mort, le calvinisme a été introduit, surtout durant le règne d'Elizabeth 1ère (1558-1603).

6. Deux idées.- Plusieurs personnes m'ont demandé davantage d'idées pour convaincre des parents protestants. Je pense qu'une conversion s’obtient par la prière et l'affection, plus qu'avec des grands arguments. De toute façon je leur dirai deux idées qui font réfléchir:

  • Les protestants surgissent au 16e siècle. - Ils prétendent être l'église du Christ, mais ils rompent avec l'enseignement transmis durant seize siècles. Est-il possible que l'Église enseignait des fausses doctrines durant tant de siècles? Et que Dieu le permettait? Ne serait-il pas que les protestants doivent corriger leurs doctrines?
  • L’héritage de Jésus. – D’une manière très simple, nous pouvons dire qu'avec son séjour parmi nous, le Seigneur nous a accordé trois grands dons: les sacrements, Marie et le Pape. Avant la venue de Christ, nous disposions déjà des commandements, des prières et d’une bonne partie de la bible. Les trois choses qui procèdent exclusivement de Jésus sont les sacrements, Marie et le pape. Ce sont les grands trésors chrétiens. Et ce sont précisément les trois choses que les protestants rejettent.
id

Publicité:
(Google choisit les annonces. Vous pouvez les visiter ou peut-être continuer dans ideesrapides.org)