id Le rosaire: quelques idées rapides sur le rosaire. Histoire du rosaire. Interventions des Papes et de Sainte Marie. Comment mieux réciter le Rosaire?
rosario(it) rosario(esp) ideesrapides.org
LE ROSAIRE
  • A. Comment mieux réciter le Rosaire?
  • B. Histoire du Rosaire.
A. COMMENT MIEUX RÉCITER LE ROSAIRE?
Le Rosaire est une oraison vocale et mentale, dans laquelle la prière des " Je vous Salue Marie " est jointe à la méditation de la vie de Jésus-Christ. Pour mieux le réciter, on donne souvent les conseils suivants.

1. Avant de commencer

  • Chercher un moment et un lieu appropriés. Si on le récite dans une église, ou en famille, ou accompagné des autres, on peut obtenir une indulgence plénière, avec les conditions habituelles. Dans d'autres cas, l'indulgence sera partielle.
  • Se proposer une intention. Par exemple, le réciter en action de grâces ou pour avoir obtenu une aide de Notre Dame. Parfois, on peut prier pour cette intention tout au long des "Je vous salue Marie"
2. Pendant qu'on récite les "Je vous salue Marie".- Il y a plusieurs possibilités:
  • Contempler le mystère de la vie du Seigneur que l'on annonce au début.
  • S'imaginer qu'on le récite en compagnie du Pape ou d'un saint.
  • Imaginer que l'on entonne un chant en l'honneur de notre Dame et que l'on répète le refrain.
  • Détacher (souligner) un mot du "Je vous salue Marie" (certaines fois l'un, d'autres fois l'autre). Par exemple, Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
    Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

B. HISTOIRE DU ROSAIRE

1. Formation du Rosaire. Les Dominicains.

Le 12e siècle
Bien que la coutume existait déjà de répéter un nombre variable des "Je vous salue Marie", ce fut au 12e siècle que l'on a fixé le nombre de 150, équivalent à celui des psaumes, pour accompagner les moines tandis qu'ils récitaient les psaumes de l'office divin. Déjà au XIIIe siècle, les Cisterciens font trois groupes de 50 "Je vous salue Marie".

Le 13e siècle
Notre Dame apparaît à Saint-Dominique de Guzman, lui remet le Rosaire et le pousse à le répandre dans le monde. Saint-Dominique accomplit cette mission "avec la foi la plus pure dans la dévotion du saint Rosaire, qui a été le premier à le propager, et qui personnellement et par ses enfants l'a porté aux quatre coins du monde" (Léon XIII, "Supremi apostolatus").

Le 14e siècle
Les Chartreux intercalent le " Notre Père " et méditent des moments distincts de la vie du Seigneur. Ils ajoutent "Jésus" au "Je vous salue Marie".

Le 15e siècle

  • Le Bienheureux Alain de la Roche (1428-1475), Dominicain, a unifié les éléments du Rosaire et lui a donné une forme définitive. Il a choisi le nombre des quinze mystères et a fondé les confréries du Rosaire. D'autres Dominicains collaborent.
  • À cette époque, on ajoute les litanies et le "Je vous salue Marie" est complété en ajoutant la partie finale: " Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous ...". Cela donne le lieu à un paradoxe curieux: il est possible d'affirmer que le Rosaire a existé avant le "Je vous salue Marie" (on le comprend bien).
  • Les Papes approuvent le Rosaire (Sixte IV en 1479), et lui accordent des indulgences (Innocent VIII en 1485, bulle Sacer Praedicatorum Ordo).
2. Le 16e siècle. Expansion. Lépante.

- Les confréries du Rosaire s'étendent partout. Ses membres s'engageaient à l'obligation principale de réciter le Rosaire.

- Les Dominicains propagent le Rosaire en Amérique récemment découverte. Très vite, elle acquit une grande popularité.

- 1569. Saint Pie V dans la bulle "Consueverunt Romani Pontifices" a officiellement établi la forme de réciter le Rosaire qui s'est maintenu jusqu'à présent.

- 1571 (le 7 octobre). En Méditerranée, les Turcs dévastaient les villes chrétiennes en assassinant, volant et prenant de nombreux captifs. Pour mettre fin à cette situation, on organisa une flotte qui affronta l'armée de mer turque - plus nombreuse - dans le golfe de Lépante. Cette bataille célèbre a impliqué un grand soulagement pour les chrétiens, qui ont attribué la victoire à l'intercession de la Très sainte Vierge invoquée partout avec le Rosaire. Le même Pape Saint Pie V participait à une procession en priant le Rosaire à cette intention, quand il apprit miraculeusement la victoire et l'annonça. Après, il ajouta aux litanies le "Secours des chrétiens", et institua la fête de Notre Dame de la Victoire, qui fut appelée plus tard Notre Dame du Rosaire. Et le Rosaire s'est intensément propagé.

3. Initiatives postérieures autour du Rosaire.

Le 17e siècle
1629. Le Rosaire perpétuel est né. Le Dominicain Timoteo Ricci a réparti 8760 cartes - à l'instar du nombre d'heures que contient une année - parmi ceux qui acceptaient de dédier une heure par an à réciter les quinze mystères du Rosaire. En 1858, on a proposé une heure mensuelle.

Le 18e siècle. Naît la procession populaire du Rosaire de l'aurore.

Le 19e siècle
Le Rosaire vivant se propage: il se forme des groupes de quinze personnes qui s'engagent à réciter quotidiennement un mystère du Rosaire. Ainsi chaque groupe dit au jour le jour le Rosaire complet.

Le XXe siècle
Durant la deuxième guerre mondiale naît la Croisade du Rosaire. Aux USA (père Peyton) naît la devise célèbre "la famille qui prie unie reste unie".

4. Le XIX et le XXe siècle: priez le Rosaire!

Au début du XIXe siècle, le Rosaire fait partie de la vie quotidienne du catholique. On pense justement que le christianisme requiert la dévotion à notre Dame, et l'amour de la Vierge implique la récitation du Rosaire. Des années plus tard, quelques faits ont invité à le réciter davantage.

1858 (le 11 février). Lourdes. Notre Dame apparaît avec le Rosaire à la main, et instruit à Bernardette de le prier. "La même Très sainte Vierge a spécialement recommandé cette sorte de prière, quand Elle est apparue et l'a enseigné à la jeune fille simple à la grotte de Lourdes" (Pie XI, Ingravescentibus malis, 16).

1883. Léon XIII déclare le mois d'octobre comme mois du Rosaire.
1884. La deuxième encyclique de Léon XIII invite à réciter le Rosaire.
1889. La troisième encyclique de Léon XIII insiste pour la récitation du Rosaire.

1891-1898. Une encyclique est le document le plus important que les Papes écrivent. Et nous avons déjà trois encycliques sur le Rosaire. N'importe qui pourrait penser que le sujet est déjà clair. Mais le Pape a besoin des prières des chrétiens et insiste sur la prière du Rosaire en lui dédiant encore 8 encycliques, année après année: 1891, 1892, 1893, 1894, 1895, 1896, 1897 et 1898. Pendant huit années de suite, le Pape Léon XIII recommande aux catholiques la prière du Rosaire. Il lui a dédié 11 encycliques (en plus d'autres 11 documents de moindre importance où le Rosaire est aussi le sujet central).

En conséquence, au début du XXe siècle, personne ne doute qu'un bon chrétien dise le Rosaire. Cependant, au ciel on pense qu'il convient d'insister davantage et Notre Dame intervient de nouveau.

1917 (le 13 mai). Fatima. Sainte Marie apparut à trois enfants portugais (François, Hyacinthe et Lucie) et Elle les invite le 13 de chaque mois, jusqu'à en octobre où Elle fit un grand miracle devant 70.000 personnes. Au cours de ces apparitions, elle a parlé aux enfants de plusieurs sujets: la paix, la pénitence, la conversion, la satisfaction, etc. Eh bien, Marie s'est présentée ainsi: "Je suis la Dame du Rosaire" (6e apparition), et dans chacune des apparitions Elle a encouragé les enfants à prier le Rosaire.
Léon XIII avait recommandé le Rosaire avec une insistance annuelle. Notre Dame l'a rappelé mensuellement.

5. Les 20e et 21e siècles

Cette insistance si réitérée n'a pas été suffisante. Le 20e siècle déjà avancé, une crise aigüe s'est étendue dans l'Église et dans la dévotion mariale. Par exemple, la décennie 1964-1974 est appelée "la décennie sans Marie" (terrible). Et sans Dieu, puisque cette dévotion n'a été substituée par aucune autre.

Le 21e siècle. Jean Paul II écrit la lettre apostolique "Rosarium Virginis Mariae":

  • Il y est proclamé une année dédiée au Rosaire (octobre 2002 - octobre 2003).
  • On y propose 50 "Je vous salue Marie" de plus: les mystères lumineux, en complétant ainsi le parcours évangélique qui est réalisé dans la récitation du Rosaire.
id

Publicité:
(Google choisit les annonces. Vous pouvez les visiter ou peut-être continuer dans ideesrapides.org)